Accueil du site > Agenda > Journées Sensibilisation aux accidents de la route

Journées Sensibilisation aux accidents de la route

Publié le mardi 22 février 2011. Lu 1676 fois

Les 17, 18 et 19 février, Journées de sensibilisation aux risques de la route et moyens de prévention contre les accidents.

Plusieurs chapiteaux blancs en cercle, un circuit miniature avec des petites voitures et des enfants qui font la queue. Non ce n’est pas une fête foraine, mais il s’agit de la Journée nationale de la sécurité routière.

Sept stands et un circuit routier ont été mis en place pour que les enfants des écoles, qui ont répondu présents à l’invitation, apprennent de manière ludique et surtout très pratique tout ce qui a trait au code de la route, à ses risques et à la prévention. Les enfants ont suivi un cheminement bien étudié, afin de profiter des conseils et informations de tous les responsables des stands représentant toutes les autorités concernées par la circulation routière.

Premier sur la liste, le stand réservé à l’Association de Sécurité routière (ASR), qui a organisé, hormis sa participation à ces journées de sensibilisation, le premier festival sur la sécurité routière, en partenariat avec le Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), dans plusieurs écoles de la ville. « Lors de ce festival, nous organisons plusieurs activités artistiques au tour du thème « Prévention contre les accidents de la route », à savoir du théâtre, des ateliers de dessin, du chant… », explique un représentant de l’association. Et d’ajouter « pendant ces journées de sensibilisation, nous projetons un petit film sur les risques de la route, après nous entamons ensemble une discussion sur ce sujet, leur expliquant comment respecter le code de la route », dit-il.

Deuxième étape, le stand « Matador » où le représentant de la société leur a expliqué l’importance d’un pneu et comment en prendre soin pour la sécurité des véhicules. « Un pneu est composé de divers éléments chimiques, quand il dépasse une certaine période, 48 mois après la date de fabrication, les éléments le composant commencent à se dissoudre progressivement. Et c’est ce qui peut entraîner les accidents de la circulation », affirme-t-il. Les enfants sont passés ensuite au chapiteau du ministère de la Santé, où ils ont appris de manière pratique les premiers gestes de secours, ainsi que les bonnes méthodes pour se comporter avec l’accidenté (comment le soulever , comment le faire bouger…). Juste après, direction au stand de la Protection civile, là les enfants ont pris connaissance du matériel ambulancier « Un médecin doit absolument accompagné l’ambulance de la protection civile, contrairement à une ambulance normale où un simple secouriste peut y assister », insiste le représentant. Et d’ajouter « les citoyens doivent prendre conscience de l’importance de chaque geste qu’ils font quand ils déclarent un accident de la route.

De l’appel fait à la police ou à la Protection civile jusqu’à l’aide qu’ils peuvent procurer aux accidentés ». L’agent a aussi précisé que lorsqu’une personne appelle pour annoncer un accident, elle doit annoncer le plus d’informations possible concernant les faits. La préfecture de police a également participé à ces journées. Son représentant a informé les enfants sur le nombre des accidents enregistrés, les résultats de l’après application du nouveau code de la route et l’effet capital du respect du code. « Notre devoir est de sensibiliser les gens à cette journée, n’oublions pas que les enfants d’aujourd’hui sont les conducteurs de demain, d’où notre présence ici », assure-t-il. Il a même parlé de certains chiffres les accidents tuent quelque dix personnes chaque jour.

Les enfants étaient invités à s’adresser au stand « Renault Maroc » qui leur avait préparé un petit espace dessin et coloration, sous le thème « Accidents de la circulation ». Zineb El Jazouli, responsable Communication a précisé que « Renault s’est engagée depuis plusieurs années dans la sensibilisation aux risques routiers. Voilà pourquoi un programme de sensibilisation des enfants a été mis en place, grâce auquel nous avons touché 12 millions d’enfants à travers 24 pays, dont 15 mille au Maroc, entre 2010 et 2011 ».

Toujours dans le cadre de la sensibilisation aux dangers de la route, les enfants se sont dirigés vers le stand « Tramadis », société spécialisée dans l’ingénierie et la maintenance des stations services. Eric Sengchanh, directeur Développement, leur a expliqué les préventions concernant les poids lourds transporteurs de matières dangereuses, conformément à l’Accord européen relatif au transport international des marchandises dangereuses par route (ADR), ratifié par le Maroc en 2001. « L’ADR a classé le picrate d’ammonium, les cartouches pour armes, les munitions incendiaires, fumigènes, lacrymogènes et toxiques, la poudre noire, les détonateurs, les bombes, les renforçateurs, les charges de dispersion, de démolition et à percussion, comme principales matières dangereuses », a explique le directeur. Et d’ajouter « nous allons procéder au Maroc à ce que nous appelons des formations initiales ainsi que des formations de recyclage ».

A l’occasion de la Journée nationale de la prévention routière, le ministre de l’Equipement et des Transports, Karim Ghellab, a fait état à Rabat d’une baisse de 17,5 % des accidents de la route au premier trimestre de l’entrée en vigueur du nouveau code de la route (octobre-décembre 2010), en comparaison avec la même période de l’année 2009. Le ministre a annoncé également le lancement d’un système informatisé qui permet aux citoyens la consultation de l’état d’avancement de l’établissement des cartes électroniques (permis de conduire et cartes grises) et le paiement en ligne des amendes transactionnelles et forfaitaires (ATF) pour les infractions constatées par les radars fixes.

Après cette tournée instructive, les enfants se sont dirigés vers un circuit aménagé avec des petites voitures, où ils étaient censés conduire en respectant les panneaux de signalisation et le code de la route, afin de mettre en pratique tout ce qu’ils ont appris dans les stands. Un permis de conduire, fait spécialement pour l’occasion, leur a été décerné. Les organisateurs avaient aussi prévu des guides de prévention routière et des livrets d’information santé pour les automobilistes et les personnes à bord, afin de faciliter l’intervention médicale en cas d’accidents.

D’autres villes et provinces

Les provinces de M’diq-Fnideq et de Tétouan ont célébré, à l’instar des autres provinces et villes du Maroc, la Journée nationale de la sécurité routière avec des campagnes de sensibilisation notamment sur le respect du nouveau code de la route.

A cette occasion, il a été procédé à la distribution de casques pour les motocyclistes et à l’organisation d’une campagne de don de sang. A Tétouan, Organisée notamment par l’Association culturelle Chihab de Tétouan, sous l’égide du Comité national de prévention des accidents de la circulation (CNPAC), cette semaine a été marquée par des campagnes de sensibilisation sur le nouveau Code de la route et sur l’importance du respect des droits des usagers de la route aussi bien piétons qu’automobilistes, l’accent a été particulièrement mis cette année sur les élèves du milieu rural. La ville de Fès, elle, a eu le mérite d’avoir ciblé cette année l’ensemble des intervenants et des usagers de la route qui a enregistré, l’année écoulée, plus de 1.400 accidents de la circulation dans le seul périmètre urbain de Fès, faisant 28 morts et 2.070

blessées. Les responsables de cette opération ont choisi de concentrer les feux de la rampe sur la catégorie des élèves du primaire et du secondaire pour tenter d’y semer, très tôt, les germes du respect du code de la route. Les élèves ont pu ainsi participer, tout au long de la semaine, à des séances de sensibilisation, animées par des enseignants et des associations culturelles et éducatives s’activant dans les domaines de la prévention et de la sécurité routières. Des enfants, vêtus de tenues unifiées, ont sillonné les principales artères de la ville pour distribuer des dépliants aux usagers de la route.

Par Hafsa SAKHI | LE MATIN

WWW.LEMATIN.MA

Publié par : Meriem Najeb


Dans la même rubrique

Premier Forum Universitaire Maghrébin des Arts

Agenda | Du 22 au 26 avril Le Forum Universitaire Maghrébin des Arts est une initiative unique de valorisation de la créativité des étudiants mobilisant des jeunes algériens, marocains (...)

Liste des candidats admissibles à passer l’épreuve orale Concours d’accès à l’ITHT Tanger}}

Agenda | Liste des candidats admissibles à passer l’épreuve orale Concours d’accès à l’ITHT Tanger N° d’ord, N° CIN Nom Prénom 185 K466603 MOUFADDAL MOHAMED (...)

Nouveau roman de l’écrivain Mamoun Lahbabi "L’épreuve de la passion"

Agenda | La Fondation ONA organise la signature du nouveau roman de l’écrivain Mamoun Lahbabi "L’épreuve de la passion." C’est l’écrivain Habib Mazini qui (...)

Session de formation en management touristique au profit des acteurs locaux du tourisme au village Moulay Bousselham

Agenda | Sur la demande de l’Association GEDI MAROC, et tenant compte des attentes des visiteurs du village Moulay Bousselham, composés de consommateurs cosmopolites, qui (...)

jeunesdumaroc.com

Bienvenu invité:

Devenir membre de JDM Magazine c'est :

Vous exprimer librement et partager vos points de vue.
Vous exprimer devant un large public.
Communiquer directement avec les lecteurs, à travers les commentaires.
Bénéficier d'une nouvelle expérience journalistique.

Devenir rédacteur sur JeunesduMaroc.com c'est aussi :

Parce que c'est grâce à Vous et à Votre volonté que JDM Magazine existe.
Parce que c'est à travers JeunesduMaroc que tous les jeunes pourront, s'exprimer en toute liberté vers une large communauté
Enfin, parce qu’il est temps de nous céder la parole !!!

Inscription membre

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.


En cliquant sur valider vous acceptez nos conditions d'utilisation